Plaines d'Horton

À l’est, les monts d’Uva forment un balcon suspendu à 1 000 mètres au dessus du littoral et déploient quelques-uns des paysages les plus spectaculaires de l’île : la brèche d’Ella, une perspective magistrale de cent kilomètres sur le moutonnement des terres qui s’en vont mourir dans l’océan Indien, ou World’s End, le « Bout du Monde » des plaintes d’Horton. Unique parc national de la zone montagneuse, ces vastes prairies d’altitude (2130 m) sont à peine dominées par le Kirigalpota, deuxième point culminant de l’île (2 393 m).

Ici, la terre s’arrête et s’ouvre sur une gorge vertigineuse donnant sur les contreforts méridionaux. Les hautes terres sont parcourues de cascades, que l’on découvre au détour d’un virage, ou qu’il faut aller dénicher au cœur des forêts profondes ou dans les plantations de thé.

Carpes et truites s’ébattent dans leurs torrents clairs, où viennent s’abreuver les sambhurs et les daims, ainsi que quelques panthères – dont les plus grandes atteignent 2 m de long. Les chutes les plus spectaculaires et les plus hautes sont Bambarakanda Ella (263 m) et Diyaluma (220 m), toutes deux dans la province de l’Uva qui comptent encore de nombreuses chutes d’eau, autant d’occasions de promenade et de baignade.

Bambarakanda est la plus haute des cascades sri de l’île. Elle plonge dans un bassin niché au creux d’une vallée ombreuse, de ses 263 m de haut, le long d’une paroi absolument verticale.

Plaines d'Horton : visites alentours