Galle

Venus faire commerce des épices de l’île, les Européens ont, à leur tour, laissé un héritage dont l’ensemble le plus remarquable estGalle, magnifique port naturel à la pointe sud, qui garde intacts les remparts et demeures bâtis par les Hollandais au XVIIe s. L’Unesco a classé l’ensemble de Galle, considéré comme la plus grande forteresse hollandaise conservée dans le monde.

Galle a miraculeusement conservé l’ensemble des aménagements réalisés durant les XVIIe et XVIIIe s. On s’y promène au fil des bastions de son rempart de granit gris, qui domine la mer et enserre une ville européenne surgie du temps de la route des épices. L’ancien quartier des officiers de la garnison hollandaise, converti en un palace colonial, l’hôtel Oriental, en 1885, est en partie aménagé en musée, retraçant le quotidien de l’époque.

L’église Groote Kerk, à l’architecture dépouillée, est le seul témoignage de la tentative d’imposer la Réforme dans l’île avec Wolfendahl, un imposant édifice construit en 1749 à Colombo. Hors les murs, le Closenberg Hotel est un lieu enchanteur, bâti par un capitaine britannique à l’emplacement du Klosenburg, un fortin hollandais tombé en désuétude. Son jardin en terrasse surplombe la baie et un village de pêcheurs.

Visiter : Le Quartier du Fort de Galle

La ville ancienne de Galle est encerclée de remparts hollandais et semble s’être endormie depuis 200 ans. Pour faire le tour de la citadelle, il faut passer par la Old Gate sur Queen’s Street qui a conservé à l’extérieur les armoiries britanniques et à l’intérieur le signe de la Compagnie hollandaise des Indes orientales composé de deux lions surmontés d’un coq.

Sous son porche se trouve l’entrée du musée de la Marine. À proximité, sur Hospital Street, le palais de Justice élève sa façade blanche à colonnade sur une belle place. Au bout du quai, le bastion d’Utrecht est dominé par son phare blanc construit pendant la Seconde Guerre mondiale. À l’intérieur du fort, Church Street mène au New Oriental Hotel, un hôtel haut de gamme installé dans une demeure coloniale de la fin du XVII e s.

Sur la même rue, l’église réformée Groote Kerk, d’une grande sobriété toute protestante, fut construite à la fin du XVIII e s. sur un ancien couvent portugais de Capucins. À l’angle de Church Street et de Queen’s Street, la belle façade de la Queen’s House est frappée de emblème du coq, symbole de la ville de Galle à l’époque hollandaise.

Galle : visites alentours

Galle : tous nos circuit​s